Quels cerisiers planter chez soi lorsqu’on habite le Nord de la France ?

Molles ou croquantes, douces ou acidulées, les cerises font parties des fruits les plus adulés dans l’hexagone. Faciles à cultiver, et résistant vaillamment à tous les climats et à tous les types de sol, les cerisiers sont excellents comme arbres de jardin. Cependant avec un vivier de plus de 200 variétés, il n’est pas toujours aisé de trouver celle qui est la plus adaptée à votre zone géographique. Nous allons, dans les lignes qui suivent, passer en revue les variétés à planter dans le nord de la France.

Un petit mot sur les types de cerisiers

Avant de commencer, il est important que vous déterminiez le type de cerisier que vous voulez cultiver. Le terme cerise englobe en réalité 4 types de fruits aux caractéristiques bien distinctes. On distingue principalement 4 types de cerisier, à savoir les amarelles, les griottes, les guignes et les bigarreaux.

Les amarelles et les griottes sont caractérisées par leur saveur acidulées et sont la plupart du temps destinées à l’industrie de la confiture. Les bigarreaux et les guignes ont, au contraire, une saveur sucrée, mais elles se différencient au niveau de la fermeté de la chair. Les guignes sont molles, alors que les bigarreaux sont plutôt fermes. A moins que vous ayez une âme de confiseur, les bigarreaux constituent le meilleur choix pour un jardin.

Fleurs de cerisier

Les variétés idéales pour le Nord

Quoique le nord, ne soit pas parmi les plus grandes productrices de cerises, la région est parfaitement adaptée à leur culture. Avec quelques adaptations, il est possible d’y faire pousser de nombreuses variétés de cerisiers. Au nombre de celles qui sont susceptibles d’avoir le plus de succès, on compte la guigne noire du Pevele et la guigne noire de Ruesnes.

On peut aussi opter pour la grosse cerise blanche de Verhocq, la cerise blanc Nez, la cerise blanche de Wavrans, la cerise blanche d’Harcigny ou la cerise de Moncheaux. La griotte précoce de Samer, la griotte de Vieux Condé et griotte de Lemé peuvent également faire l’affaire. De manière générale, les variétés cultivées en Belgique supportent bien le climat capricieux du nord.

Pollinisation et période de fructification

La période de fructification des cerises court de la fin mai à mi-août. Il est donc important de choisir une variété qui ne fleurit pas pendant les périodes de gel, car les fleurs ne supportent pas des températures en deçà de (-2°C). La pollinisation est également un facteur important. Sur ce plan, on distingue deux types de variétés, à savoir les auto-fertiles et les variétés à pollinisation croisée.

Cerisier japonais

Pour le premier type, vous n’avez besoin que d’un seul pied, tandis qu’il faut planter au moins deux pieds si vous optez pour un cerisier à pollinisation croisée. En effet, les fleurs de ces variétés ne peuvent être fécondées que par du pollen issu d’un autre pied. Avec une savante combinaison, vous pourrez avoir des cerises durant toute la saison de fructification.

La plupart des cerisiers peuvent être cultivés sans risque dans le nord de la France, en raison de la grande rusticité de cette plante. Avec quelques astuces, vous pourrez déguster de délicieuses cerises directement cueillies dans votre jardin.

Related Posts

Add Comment